French / Nation Identity / Politics

Marine le Pen: victime des médias?

La France n’a jamais, dans son histoire, donné de majorité à l’extrême droite. Les républicains ont triomphé des anti-dreyfusards au début du siècle dernier. De même le régime de Vichy, à la fois produit de la capitulation de juin 1940 et ombre portée du nazisme sur la France, a été balayé quatre ans plus tard par de Gaulle et la Résistance. Cette « loi historique » pourrait-elle être mise en défaut par un Front national « relooké » par Marine le Pen?

Marine Le Pen a reçu 24% des votes par rapport à Sarkozy qui a gagné seulement 19% dans les sondages récents. L’ascension de Le Pen est d’autant plus remarquable étant donné la nature du Front national. Elle est une femme dans un parti avec un macho fort courant. Elle est divorcée, dans un milieu d’extrême droite traditionnelle avec connotation catholique. Elle est jeune, à 42, dans un mouvement qui s’appuie fortement sur les électeurs plus âgés. Pourtant, cet avocat et membre du Parlement européen semble tourner tout cela à son avantage, en rajeunissant le Front et le débarrasser de l’image trop fort de son père. Considérant que Jean-Marie a rejeté les chambres à gaz comme un «détail» de l’histoire, sa fille a appelé l’Holocauste “la hauteur de la barbarie”. Avec son attitude courtoise et le vocabulaire trempé, elle est à lui seul la décontamination de la marque du Front national.

Mais pourquoi est le publique hostile a Marine le Pen? Ce serait qu’elle est jugée par les actions antérieures de son père? Jean-Marie Le Pen a une fois appelé l’Holocauste comme un «détail» de la Seconde Guerre mondiale et se plaignait au sujet du trop grand nombre de joueurs noirs dans l’équipe nationale de football français.

Son programme semble moins choquant, mais le noyau est le même: l’immigration comme une menace pour l’économie, de sécurité et de la culture de la France, le chauvinisme du bien-être et des avantages pour le «vrai» français, le retrait progressif de l’Europe. Durant la campagne des élections locales dans les bastions de la bande de la Provence, la foule la donne une ovation debout après qu’elle met en garde contre la «dilution» et «l’élimination » de la nation et la civilisation française. Est-ce que c’est vraiment une parti différente de cela de son père? Marine le Pen pense que pendant longtemps il y avait beaucoup de gens qui partageaient ses opinions, mais ils ont été effrayés par l’image donnée de Jean-Marie Le Pen. Ils étaient réticents à se joindre au FN. Maintenant, elle est à la tête du parti, cette barrière a diminué l’écart.

Peut-être c’est les médias qui ont créer le personnage de Marine le Pen. Soit, qu’ils ne partagent pas les idées de Marine Le Pen, je le conçois puisque moi-même je ne les partage pas, mais pourquoi ressentent-ils le besoin de se montrer si impolis et pleins de morgue ? Je pense que les journalistes ont droit a leur propres opinions, mais ils doivent respecté les politiciens et être assez objectif. Marine le Pen est vivant dans l’ombre de son père et c’est claire que les médias adorent utilisant cette comparaison entre père et fille pour ébranler la position de Marine. Peut-être c’est qu’ils n’ont pas autre chose a dire contre elle, mais peut-être il y a de la vérité. Néanmoins, je pense que c’est pas juste de juger quelqu’un pour les actions de leur parents, car il ne sont pas responsables! Cependant, cette publicité peut être une bonne chose pour Marine et l’avenir du FN, car on peut la voyait comme victime dans cette scénario, et pas le diable qu’elle est représenté comme par les médias.

Pour conclure, c’est évident que Marine le Pen va trouver beaucoup de difficultés en faisant face aux médias Si elle a raison ou pas, on ne peut pas contrôle le pouvoir que les médias ont sur la publique, particulièrement au sujet de la politique. Je pense que cette épisode la nous montre la vraie puissance des médias car ils ne sont plus une tierce partie objective, ils changent des aboutissements.   

English Translation

France has never, throughout its history, given a majority to the extreme right. The republicans triumphed against the anti-dreyfusards at the beggining of the last century. Similarly, the Vichy regime, both a product of the capitulation of June 1940 and representative of the dark shadow of Nazism in France, was swept away four years later by de Gaulle and the Resistance. Could this “landmark legislation” be impaired by a National Front “revamped” by Marine Le Pen?

Marine le Pen received 24% of votes compared to Sarkozy, who won only 19% in the most recent polls. Le Pen’s rise is all the more remarkable given the nature of the National Front. She is a woman in a party with a very strong macho current. She is divorced, in an environmetn with traditional right-wing Catholic connotations. She is young at 42, in a movement which relies strongly on older voters. However, this lawyer and member of the European Parliament seems to turn all this to her advantage, by rejuvenating the National Front and get rid of the far too strong image of her father. Whereas Jean-Marie rejected gas chambers as a “detail” of history, his daughter called the Holocaust “the height of barbarism.” With a courteous attitude and tempered vocabulary, she alone, is fighting for the decontamination of the brand of the National Front.

But why then, is the public hostile towards Marine le Pen? Could it be that she is being judged by the actions of her father? Jean-Marie Le Pen once called the Holocaust „a detail“ in the Second World War and complained about too many black players being on the French national football team.

Her agenda seems less shocking, but the core is the same: immigration as a threat to society, the security and the culture of France, advantages for the „true“ French, and the progressive retreat from Europe. During the campaign for local elections in the strongholds of the band of Provence, the crowd gave a standing ovation after she warned them against the “dilution” and “elimination” of the nation and of French civilization. Is it really a party different from that of her father? Marine Le Pen believes that for a long time there were many people who shared her opinions, but were frightened by the image given by Jean-Marie Le Pen. They were reluctant to join the FN. Now she is head of the party, she claims that barrier been knocked down.

Maybe it’s the media that has created the character of Marine Le Pen. Either they do not share the ideas of Le Pen, I myself do not agree, but why do they feel the need to be so rude and arrogant? I think that journalists are entitled to their own opinions, but they must respect politicians and remain pretty objective. Marine Le Pen is living in the shadow of her father and it is clear that the media love to use this comparison between father and daughter to undermine the position of Marine. Perhaps it is because they have nothing else to say against her, but maybe there is an element of truth. However, I think it’s unfair to judge someone for the actions of their parents because they are not responsible! However, this advertising could be good for the future of Marine and the National Front, as she may be seen as a victim in this scenario, and not the devil she is represented as in the media.

Finally, it is clear that Le Pen will find great difficulty in dealing with the media whether she is right or wrong, we can not control the power that media has on the public, especially about politics. I think this scenario shows the true power of the media because they are no longer an objective third party, they actually change outcomes.


Advertisements

2 thoughts on “Marine le Pen: victime des médias?

  1. Pingback: Marine Le Pen: Back To Daddy’s Little Girl | A word after a word after a word is power

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s